Les vies de saints bretons durant le haut Moyen Age

Les vies de saints bretons durant le haut Moyen Age

L’ouvrage propose d’aborder avec rigueur et sympathie les Vies de saints bretons, sans cesse remaniées d’un siècle à l’autre. Ces textes ont l’intérêt de constituer une littérature à la fois savante (puisque rédigée par des clercs maîtrisant la langue latine) et populaire (dans la mesure où elle s’adresse à des fidèles, en grande majorité illettrés, sans être incultes pour autant). Ces Vies latines relèvent d’un genre fécond dans toute la chrétienté médiévale. L’hagiographie se veut divertissante à des fins d’édification. C’est bien l’Eglise qu’il s’agit d’édifier afin de faire de la Bretagne la terre des saints, au sens propre. Cet effort d’inculturation avant la lettre entend présenter un idéal de sainteté, « plus à admirer qu’à imiter », qui s’enracine dans les croyances et les mentalités de la Bretagne médiévale. Les motifs religieux et profanes ainsi mis en oeuvre participent d’une culture dont la recherche des tenants et aboutissants dans la littérature occidentale ouvre des perspectives fascinantes.

Bernard Merdrignac, maître de conférences à l’université de Haute-Bretagne (Rennes 2), vice-président du C.I.R.Do.Mo.C. (Centre International de recherches sur le monachisme celtique), poursuit depuis une quinzaine d´années des recherches sur les vies médiévales des saints bretons. Il s’efforce de confronter l’hagiographie bretonne aux données du folklore et de l’anthropologie afin d’étudier la piété, les croyances et le culte sur la longue durée.


Bernard Merdrignac
Ouest France
isbn : 2-7373-1141-1